/
/

Black Friday 2016 : franc succès pour les ventes en e-Commerce

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur email

Annoncé en grandes pompes par de nombreux distributeurs français, le Black Friday a rassemblé 3,7 millions de Français en plus par rapport à 2015. Selon les résultats d’un sondage Toluna pour LSA, au total, ce sont pas moins de 15 millions de Français qui ont réalisé des achats à cette occasion. Soit une progression de 7,3%.

Pour être encore plus précis, ce sont  78,7% des Français qui ont vu des réductions Black Friday la semaine dernière, (+26,1 points par rapport à 2015). Et sur l’ensemble de la semaine, 54,8% des Français ont acheté des produits avec une remise (+2, 8 point), soit 27,9 millions de  personnes toutes opérations commerciales confondues.

Les principaux produits achetés à cette occasion font partie des catégories suivantes :

la mode (44,9%), les parfums et cosmétiques (23,2%), les jouets (21%), la high-tech (20,5%), l’alimentation (17,2%), la maison/décoration (14,8%), confiserie/chocolat (14,1%), les produits culturels (13,3%), les vins/alcools (11,8%), et l’électroménager (11,3%). Preuve que l’opération concourt aux dépenses des fêtes de fin d’année, un peu plus de 6 acheteurs sur 10 en ont profité pour anticiper leurs cadeaux de Noël, contre 36,1% qui ont choisi des articles pour eux-mêmes.  « Le Black Friday a donné un net coup de pouce à l’habillement et aux parfums et cosmétiques en magasin notamment, mais les produits culturels (livres, films, musique) et les jeux vidéo sont en recul. Les ventes d’électroménager et high-tech/multimédia sont stables dans l’ensemble qui se limite les sommes dépensées. 

Seulement 71% du budget envisagé pour ces promotions a été dépensé, de nombreux consommateurs n’ayant pas trouvé les articles qu’ils cherchaient ou la remise n’étant pas assez forte pour les convaincre. Les offres à -50% ou -70% sur les produits blancs et bruns sont moins fréquentes qu’aux Etats-Unis », explique Philippe Guilbert. Preuve s’il en fallait, que le Black Friday à la sauce française, n’a pas encore pris toute son ampleur.

Source // LSA Conso, François Deschamps, 29/11/2016

Sélectionnez votre langue